Ortegeek

Culture Libriste

Retournez à Accueil /

Retour sur - Capitole du Libre 2014

0
Avec un léger retard, voici mon retour sur le Capitole du Libre 2014.
Événement toulousain consacré au Libre (Merci Captain).

Entrée de l'événement - cc-by-sa

Je vais vous faire le compte-rendu de mon samedi sur le salon, suivez-le guide !
C'est la première fois que je participe à ce type d’événements en tant qu'apprenti libriste. Mais je n'ai pas été déçu.
J'ai dû choisir avec intelligence à quelles conférences, j'allais assister, tant les sujets intéressants étaient là (enfin là-bas quoi).

J'ai pu en faire 6, que je vais nous narrer ci-dessous de façon très synthétique. Vous retrouverez les conférences en vidéo et audio.

A quand le meilleur ouvrier libriste de France?

A quand le meilleur ouvrier libriste de France? - cc-by-sa

Kevin Ottens pose la question " serait-il possible de récompenser à l'image du meilleur artisan de France, le meilleur ouvrier libriste ?".
La question est complexe, elle soulève des problèmes comme la culture hacker où on bricole plus que l'on conçoit, la difficulté de mettre une personne d'un projet commun sur le devant de la scène sans que cela devienne une idolâtrie. L'idée est de favoriser les développeurs comme dans le compagnonnage avec son art, son savoir-faire, sa réponse qualitative aux besoins.

Accessibilité numérique, point sur les obligations légales pour le secteur public en France

Accessibilité numérique, point sur les obligations légales pour le secteur public en France - cc-by-sa

Ici, Armony Altinier pose les enjeux de l'accessibilité du web sur un point légale en rappelant le long chemin qu'il y à parcourir pour rendre Internet réellement accessible.
Un peu brève, la présentation rappelle aussi les conventions WCAG mise en place par le W3C sur le sujet, les RGAA par le gouvernement français ou encore HTML5 - Aria.

Entreprises et communautés du Libre : quelles relations construire ?

Entreprises et communautés du Libre : quelles relations construire ? - cc-by-sa

Le conférencier Benjamin Jean vient nous questionner sur les rapports entre entreprises et l'univers de l'open source.
Pourquoi les outils pré installés sur nos ordinateurs ne sont pas forcément open-source ou libre ? Comment des sociétés ou des fondations réutilisent le travail de la communauté ? La chaîne du respect des droits se brise-t-elle avec des initiatives comme Chromium / Chrome ou MySQL ?

De la Culture libre à la libération de la Culture : quelles réformes au-delà des licences ?

De la Culture libre à la libération de la Culture : quelles réformes au-delà des licences ? - cc-by-sa

Cette fois-ci peut-être que vous connaîtrait le conférencier. Il s'agit de Lionel Maurel aka @Silex/Calimaq , juriste, conservateur de bibliothèque et membre de la Quadrature du Net.
En introduction, il fait le parallèle avec la mission spéciale Rosetta; 10 ans pour arriver sur la comète, 10 ans de discussions pour voir les photos s'élever dans le domaine public dés leurs publications .
Il rappellera aussi le message politique derrière la création des licences Creatives Commons, a savoir celui du rejet du droit d'auteur. Ce message politique a freiné la propagation des licences libres, bien aidé par les intérêts privées comme Walt Disney Company pour en citer un. Le flou autour du domaine public et du droit d'auteur avec ses exceptions et particularités n'aide pas non plus à devenir une pratique populaire. Le constat restant que beaucoup de choses sont à faire dans ce domaine.

Musique Libre : 10 ans, un état des lieux.

Musique Libre : 10 ans, un état des lieux. - cc-by-sa

Pour cette conférence, j'avoue ne jamais vraiment être penché sur la question. Je suis un grand amateur de musique et j'ai pu découvrir d'un oeil neuf cet univers.
L'association Musique Libre par le biais d'Alain Imbaud met le doigt sur le souci du droit d'auteur et des licences dans le monde de la musique rentrant en collision avec la SACEM .
La musique libre comme les œuvres libres, dont Calimaq avaient dressé le portrait, souffre de gros soucis de publications et de distributions; exemple, il est dur de trouver des œuvres libres chez FNAC ou en GMS.

L'auto-hébergement, vous pouvez?!

L'auto-hébergement, vous pouvez?! - cc-by-sa

Pour ma dernière conférence, j'ai décidé de passer de faire un peu dans la technique.
Sébastien Dufromentel vient avec détermination et exemple nous montrer qu'il est possible d'héberger chez soi (recommandé) ou sur un serveur privé, nos données personnelles pour reprendre la main au maximum dessus. Il souhaite tordre le cou aux discours des centralisateurs et autres résignés qui souhaitent ou laissent tomber l'Internet vers un Minitel 2.0, sans oublier ceux qui ne donnent plus d'importance à la valeur de leur vie privée ou qui "n'ont rien a cacher". Il amène des solutions d'auto-hébergement ou du moins, des pistes qui souhaiteraient tenter l'aventure.
Personnellement, j'ai été convaincu par le discours, même si le passage proposé à l'auto-hebergement me parait légèrement abrupte. Mais je reviendrai vers cela, plus en longueur, dans d'autres billets.

Panorama des Internets actuels en politique : rires, pleurs et facepalms

Petite vidéo sur la dernière conférence de la journée avec Adrienne Charmet, Quadrature du Net et Benjamin Bayart, Président de la Fédération FDN.


Une excellente journée !

Deux ou trois prises de guerre - cc-by-sa

Que dire.
J'ai été parfaitement séduit et ravi par cet événement qui pose beaucoup de questions sur mon coeur de métier.
Internet et ses 20 ans restent un véritable moteur pour la Culture et la création, mais beaucoup de choses restent à bâtir.
Je souhaite voir une édition 2015 me permettant, une fois de plus, de me re-questionner sur cet univers qui met cher.
Sinon j'espère vous avoir donné envie, malgré un résumé trop bref et probablement biaisé (si c'est le cas, je m'en excuse) de vous renseigner sur le Libre, à défaut de pouvoir venir pour la possible édition 2015.

Source:
2014.capitoledulibre.org - le site officiel
toulibre.org - association organisatrice de l’événement
@toulibreorg - Twitter de l'association

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ibagh ?