Ortegeek

Culture Libriste

Retournez à Accueil /

Dernier crédit pour la chaîne Nolife

0
Le dimanche 1er avril 2018 dans ce qui restera son dernier « Point sur Nolife », Sébastien Ruchet, président de la chaîne Nolife, nous annonçait que dés le dimanche suivant celle-ci fermerait définitivement ses portes.
Cette fois, personne ne viendra remettre 100 yens dans la borne et le tout reviendra sur l’écran titre comme si rien ne s’était passé.

Heureusement, il existe les High scores, marque de passage d’un illustre inconnu et ici, notre high score sera le souvenir d’une belle expérience, d’une fantastique aventure.
Cette aventure de onze ans, celle d’une bande d’amis avec un projet média assez loufoque, celui de parler, sans condescendance, de ce qu’on appelle la culture geek, mot devenu fort générique, mais plus précisément de jeux vidéo et de Japon.
Encore plus fou, ils décident de choisir comme mode de diffusion celui des chaînes sur box ADSL et câble, à une époque ou la vidéo sur le Net n'était pas une sinécure.
Lancée le 1er juin 2007, elle deviendra un OVNI, ce canal étrange que quelques-uns regardent.

Mais au fait, qui regarde ça ? Qui, avec l’offre pléthorique des internets, regarderait encore ça ?
Je peux au moins certifier d’un téléspectateur et c’est moi-même. Si, aujourd’hui tout peut aller très vite avec internet et qu’on ne peut plus voir d’intérêt à ce qui passe à la télévision ou dans les magazines, d’autant plus qu’internet offre une relative gratuité, personnellement, je vois les choses différemment.

En regardant Nolife, je ne me suis jamais senti pris pour un idiot, une passion réelle et sincère en ressortait. J’étais sur un canal qui m’informait sur ce que j’aimais, mais encore mieux, sur des choses que je n’aurais jamais cherché, ni même prêter attention. Et c’est là que Nolife à fait ma culture, quand de nos jours, les algorithmes et les bulles nous contraignent à des choses dont nous sommes déjà (trop) familiers.
D’aucuns diront que Nolife créait peu, que le contenu avait perdu de sa superbe, que les appels aux dons récurrents étaient devenus un défaut. Nolife n’a jamais caché sa situation. Quand certains galvaudent, revendent, se compromettent sans jamais en avertir leur public, l’équipe de Nolife a eu le bon goût de le faire. Car il est facile de communiquer quand tout va pour le mieux, quand on se trouve beau, mais il est moins aisé de le faire quand la situation ne nous met pas en posture avantageuse. On notera aussi le reproche trop récurant à la J-Music, qui est l’essence même de la chaîne ou aux reportages sur le Japon, qui sente un peu le publireportage.

Malgré cela, six ans que je regarde quotidienne Nolife en semaine, c’était mon rendez-vous, ma messe à moi. Aujourd’hui, je me retrouve orphelin comme si une part de mon identité m’avait été arrachée. Car si je suis qui je suis aujourd’hui, si j’ai eu ce besoin viscéral d’aller au Japon, si les films de Masaaki Yuasa me font vibrer, si l’évocation des noms de Kon Satoshi ou Yokoi Gunpei me serre le cœur, tout ça, c’est grâce à Nolife et son équipe.

Peut-être que j’aurais fait les mêmes découvertes par un autre biais, mais c’est sans honte et avec fierté que je dis que je le dois à vous. À vous et à votre passion, celles qui vous ont fait parler de sujets qui n’aurait même pas eu une grande portée sur internet, au fait de sous-titrer pour entendre le sympathique phrasé nippon, d’avoir fait appel à des personnes que Yamaoka Akira, Koshiro Yuso, Michiru Yamane ou elmobo pour mettre en musique vos émissions, de mettre en avant les métiers de l’animation et les gens qui la font avec Catsuka.

J’aurais encore plein de raisons de remercier Nolife et ses équipes présentes comme passées.
Aujourd’hui, je sais que je vais vivre avec cet héritage et j’espère garder cette curiosité qui vous animez.
Je vous souhaite une bonne continuation, en espérant vous revoir bientôt.

Arigato gozaimashita

Dans le même genre :
Au revoir Nolife ! - le-serpent-retrogamer.org
C’était Nolife - http://neantvert.eu/?p=9912

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot yovv ?