Ortegeek

Culture Libriste

Retournez à Accueil /

Dégooglisons Internet pour un web plus respectueux de nos données personnelles

0
Internet se veut et doit rester un réseau décentralisé et neutre.
Malheureusement, s'il est un terreau pour des grandes idées et innovations, il est victime d'un centralisation plus ou moins voulue vers des pôles attractifs.
Centralisation qui met déjà bien en péril nos données personnelles.
Les données personnelles sont l'alpha et l'oméga du net, tout est fait pour en regrouper le plus possible par des moyens très divers, la numérisation ne faisant alors qu'amplifier le phénomène.
Elles sont le carburant, l'énergie, le résultat, tant comptable qu'entrepreneurial, de l'écosystème d'Internet.

Si aujourd'hui, Google regroupe et crée des services, ce n'est pas par pure philanthropie ou pour cette indomptable envie de répondre à un besoin.
Le but est de faire fructifier nos données personnelles pour de la pub ou autre revente.

C'est sur ce constat que l'association Framasoft a lancé l'opération "Degooglisons Internet".
L'objectif est de proposer une alternative libre et open source face aux solutions de Google et de bien d'autres acteurs privés.
Si l'association offre des solutions hébergées en interne, elle met aussi à disposition les sources pour l'auto-hébergement.
Avoir la main sur ces données, c'est aussi et normalement, la possibilité de pouvoir les récupérer plus facilement, voire les récupérer tout simplement. Et ainsi changer de solution, si l'envie nous prend (import, export).

Carte des solutions privées contre les solutions libres

Ce ne sont pas les seuls à proposer ce genre d’opérations.
Je citerai la brique Internet par la FFDN pour donner un exemple.

Le but de l'opération n'est pas forcément de tout ramener chez soi. L'idée est de faire réfléchir sur l'utilisation que l'on fait, et que d'autres font, de nos données personnelles.
Pour ma part, j'ai commencé à faire la migration vers un serveur où j'ai la main sur les solutions que j'utilise. C'est surtout le premier pas qui est souvent difficile, comme le passage à GNU/Linux et un manque de repères qui peut déstabiliser.

Heureusement, l'accumulation de données n'est pas forcément un mal, on pourrait faire beaucoup plus de choses par le biais de programmes travaillant en osmose :

Source :

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot bidzb ?