Ortegeek

Culture Libriste

Retournez à Accueil /

Le passage à GNU/Linux ou le choix trop pléthorique

3
Je me rappelle encore de mon premier PC.
C’était tout début 2000, une Geforce 2 pour faire tourner Quake 3 Arena et Age of Empire.
Le bon temps de mon enfance à compter les heures internet.
Mais tout ceci était entaché par quelque chose : Windows Millenium.

Le diable donc, une infâme compilation des meilleurs bugs 95 et 98, capable de planter même éteint.
Une étape marquante qui m'a fait dire que Microsoft et bon OS n'étaient pas toujours vrai.
Les années ont passé, les OS aussi : XP, Vista, Seven.
Windows 8, malgré une très bonne optimisation et des idées loin d'être mauvaises ne m'avait pas séduit ; la faute à une interface trop bâtarde, à un recul sur expérience administrateur et vendu au rabais, seulement en version mise à jour.

Puis vint Windows 10, bien décidé à redorer le blason.
Malheureusement, le respect de la vie privée, déjà peu reluisant sur Seven plus le fait de bien nous forcer la main pour y passer, m'ont fait naître de grosses interrogations.
Rapidement confirmées :

Donc finalement, pourquoi ne pas passer sur GNU/Linux !

Si au prochain formatage, mon PC accueillera GNU/Linux. Il me reste à trouver quelle distribution.
Il existe autant de distributions que d'approches de l'informatique.

Des interfaces plus ou moins poussées et différentes voir que par interface texte.
Des systèmes plus ou moins robustes et qui prenne la main ou pas de l'utilisateur.
Un respect plus ou poussé au principe de logiciel libre.
Du noyau Linux découle des OS majeurs qui donnent lieu, en suite, à des forks.
D’où cet aspect de jungle assez déroutant.
Aujourd'hui, il est assez simple de passer à GNU/Linux, plus besoin de trop sur-bidouiller pour que ça marche.
Il reste toujours le cas des gens qui rament un peu avec l'informatique. GNU/Linux a fait des gros efforts et certaines distributions sont plus faciles d'utilisation que Windows et OSX pour un total novice.

Pour ma part, je pense me tourner vers Linux Mint.
Mais je vous laisse une liste non-exhaustive de distribution :

Ubuntu
Emmabuntüs
Debian
Linux Mint
Manjaro
Fedora
OpenSuse
ArchLinux
HandyLinux
Zorin OS
Mageia (ex-Mandriva)
Trisquel
Gentoo, ...

Morceaux choisis de logos GNU/Linux

Ne pouvant pas être exhaustif, voici un site qui recense des tonnes de distributions : distrowatch.com
Je vous ferai probablement un petit retour sur Linux Mint.

Pour compléter :
Distribution Linux - fr.wikipedia.org
Liste des distributions Linux - fr.wikipedia.org

Je fini sur une note d'humour, qui rappelle que jamais rien n'est parfait.

Ne rien comprendre aux systèmes d'exploitation par Ne rien comprendre à ...

3 commentaires

#1  - Satumifourreunmax a dit :

Personnellement je tourne sous Seven et je ne vois pas bien l'intérêt de passer sur 10. Pour ce qui est de la vie privée tout le monde nous force la main, que ça soit Microsoft, Facebook qui demande les cartes d'identité, les gouvernements, Google... la question de vie privée est devenue aujourd'hui "qu'est-ce que je mets ou pas sur la toile" maintenant qu'internet est devenu un livre ouvert.
A voir maintenant avec les mois à venir à quel point Windows 10 sera réellement une avancée technique et technologique, peut-être que je sauterai le pas, faut dire que j'aime pas perdre du temps à mettre les mains dans le cambouis avec l'open source, qui de toute façon dévoile la vie privée en un claquement de doigts de plus.

Répondre
#2  - Gandalf81 a dit :

@Satumifourreunmax : L’intérêt de l'open source est qu'on peut voir ce qui est fait. Si la sécurisation des données est bien faite, il est difficile de les avoir. Malgré tout, il restera toujours les failles, les attaques massives et les soucis de backdoors avec les pressions qui vont avec, comme sur l'affaire de TrueCrypt (http://korben.info/truecrypt.html).

Répondre
#3  - Satumifourreunmax a dit :

@Gandalf81 Oui c'est vrai qu'on peut voir ce qui a été fait et comment ça a été fait, ça évite de se faire pomper facilement par les gros bonnets, mais outre le logiciel il reste les médias (FAI, moteurs de recherche) et le matériel physique qu'on a a disposition pour se faire tracer sans grande difficulté par n'importe quel RG sans jugeote ou même société qui proposerait des services similaires, ça enlève une épine du pied mais c'est sur un cactus entier qu'on marche à chaque fois qu'on met un pied sur la toile, pas facile de danser sur le bon pied.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ahayc ?